Revoltes.org - Portail d'information sur la Peine de Mort
   


   
   
   
 



 

Revoltes.org Portail d'information sur la peine de mort / www.revoltes.org / @contactez-nous

 

 

Robert Badinter : L'Abolition

Robert Badinter : L'Abolition

Son nom est lié à la peine de mort. Robert Badinter, avocat, ministre de François Mitterrand et ultérieurement président du Conseil constitutionnel, a fait plier la Constitution. Pour que des cas comme ceux de Buffet et Bontems n'existent plus. Leur exécution, le 24 novembre 1972, transforme Robert Badinter qui devient "un adversaire irréductible de la peine de mort." 1972-1981, une décennie consacrée à une lutte qui ne plait pas à tous. Contre : Valéry Giscard d'Estaing, dans la ligne droite de Pompidou. Pour : François Mitterrand. Lutte politique "car jamais l'abolition n'interviendrait sans une volonté présidentielle" et judiciaire "car il y aurait encore bien des procès où se jouerait la vie de l'accusé".

Au-delà d'un simple récit, L'Abolition permet de mieux comprendre un homme, avec ses émotions, ses peurs et ses moments de doute, qui a pour seule arme sa robe d'avocat. Ce livre n'est pas un cours d'histoire sur l'abolition. C'est l'histoire de l'abolition vue de l'intérieur. Robert Badinter signe un témoignage poignant. Symbole d'un combat très personnel.

Je regardai l'horloge : il était douze heures et cinquante minutes, ce 30 décembre 1981. Le voeu de Victor Hugo, "l'abolition pure, simple et définitive de la peine de mort", était réalisé. (...) Je pensai à tout ce qui était advenu. Puis je rentrai chez moi, le long des allées. C'était fini, la peine de mort. - Nathalie Robert - Amazon.fr

Robert Badinter : L'exécution

Robert Badinter : L'exécution

"Le Dernier Jour d'un condamné" de Victor Hugo

"Le Dernier Jour d'un condamné" de Victor Hugo

Le Pull-over rouge

Le Pull-over rouge

de Gilles Perrault

L'affaire Christian Ranucci, guillotiné, à l'âge de 22 ans, à Marseille en 1976.

Espoir et Pardon dans le couloir de la mort

Espoir et Pardon dans le couloir de la mort

de Joy Elder, Brid Kehoe

La peine de mort aux Etats-Unis

La peine de mort aux Etats-Unis

de Andre Kaspi

Une passion américaine : Prison et peine de mort

Une passion américaine : Prison et peine de mort

Victor Hugo contre la peine de mort

Victor Hugo contre la peine de mort

Un certain 11 juin 1851, la Cour d'assises de Paris a une drôle d'allure. Devant un parterre de lettrés et d'artistes, il y a là Charles Hugo, journaliste à L'Événement, accusé d'avoir outragé la loi en décrivant l'exécution d'un braconnier guillotiné à Poitiers. Son avocat est Victor Hugo, son père. La plaidoirie est une dénonciation éloquente de la peine de mort :

Ce reste de pénalités sauvages, cette vieille et inintelligente loi du talion, cette loi du sang pour le sang, je l'ai combattue toute ma vie, messieurs les jurés. Et tant qu'il me restera un souffle dans la poitrine, je la combattrai de tous mes efforts comme écrivain, de tous mes actes et de tous mes votes comme législateur.

Charles Hugo fut cependant condamné à six mois de prison. Il n'en reste pas moins que Victor Hugo est resté fidèle à sa parole, à une idée, une obsession même, traversant toute son existence tumultueuse : l'abolition de la peine capitale. Pour qui que ce soit. Qu'il s'agisse de Maximilien, empereur déchu au Mexique, de John Brown, anti-esclavagiste condamné à la pendaison, des nihilistes russes, des patriotes irlandais ou des communards. Cette volonté, née dès les années 1820, s'est affichée dans ses discours politiques, ses pièces de théâtre, ses romans, ses recueils poétiques. À commencer par les Odes et Ballades (1822) ou Le Dernier jour d'un condamné (1829), époustouflante plaidoirie ; à suivre par Notre-Dame de Paris (1833), Les Contemplations (1856), Les Misérables (1862), Les Actes et Paroles (1875) et La Légende des siècles (1883). C'est précisément un recueil de ces textes, d'extraits puisés ici et là, que rassemble ce précieux ouvrage. Avec un double avantage, celui d'indiquer clairement les sources et de bénéficier d'un avant-propos signé par Robert Badinter, cet autre abolitionniste de la peine capitale, qui obtiendra gain de cause en 1981. --Céline Darner - Amazon.fr

Mumia Abu-Jamal : En direct du couloir de la mort

Mumia Abu-Jamal : En direct du couloir de la mort

de Mumia Abu-Jamal, Leonard I. Weinglass (Avec la contribution de), John Edgar Wideman (Introduction), Jim Cohen (Traduction)

Peines de mort

Peines de mort

de Martin Monestier

L'Abolition de la peine de mort au Congo-Kinshasa : Plaidoyer pour une humanisation des peines

L'Abolition de la peine de mort au Congo-Kinshasa : Plaidoyer pour une humanisation des peines

de Henri Nyembo Mbonyo, Robert Badinter (Préface)