Revoltes.org - Portail d'information sur la Peine de Mort
   
   
   
 

La Chine olympique

En 2001, 51 des 115 électeurs du CIO (Comité international olympique) attribuent les Jeux olympiques à Pékin. Les droits de l’homme sont évoqués et la Chine s’engage à progresser. Dès lors, au sein de l’opinion publique, deux camps s’affrontent. Ceux qui trouvent ce « cadeau olympique » inacceptable et les autres, qui voient en ces Jeux un tapis rouge vers la démocratie, comme le furent les JO de Séoul, en 1988.

Sept ans passent. Pékin s’active, construit des stades, détruit les bidonvilles, installe des toilettes publiques et promet même de s’attaquer à la pollution urbaine, qui mettrait en danger les athlètes de haut niveau et réduirait considérablement les chances de records mondiaux. Nous sommes à cinq mois de la cérémonie d’ouverture, tout semble fonctionner… jusqu’à ce 10 mars.

 
 

49e anniversaire du soulèvement de Lhassa. Au Tibet, des moines bouddhistes manifestent, aussitôt rejoints par des centaines, puis des milliers de Tibétains. Rapidement, la situation dégénère. Las de l’occupation chinoise, les manifestants fracassent des vitrines, agressent des Chinois, parfois très violemment.

Le Tibet est bouclé. Les touristes, comme les journalistes internationaux, sont priés de partir. Ne filtrent alors que les images censurées par le gouvernement chinois, focalisées sur les délits des Tibétains ; les sanctions ne sont pas diffusées. Hors antenne, les spécialistes et tibétains exilés évoquent une sévère répression, des incarcérations par centaines, des tirs de l’armée dans la foule, des dizaines de morts…

Partout dans le monde, la population se soulève spontanément et demande à ses autorités de se positionner : boycott ou pas ? Prudemment, certains évoquent un boycott symbolique de la cérémonie d’ouverture mais réservent leur décision.

Au même moment, la flamme olympique quitte Olympe et rejoint Pékin, avant de débuter son périple mondial… un véritable chemin de croix. En Grèce déjà, « Reporters sans frontière » fait entendre sa voix. A Paris, San Francisco, les manifestants pro-Tibet défilent ; les actes symboliques se succèdent, sur la Tour Eiffel ou le Golden Gate Bridge. Tout est tenté pour éteindre la flamme olympique, symbole de liberté et de paix, étroitement surveillée par une délégation olympique chinoise.

Loin de plier face à la pression populaire, la Chine s’impatiente et menace de rapatrier la flamme. Sur les télévisions du pays, les Chinois découvrent de brèves séquences consensuelles, rares moments sans revendication.

Et au Tibet ? Personne ne sait. La presse internationale a été invitée à un « guide tour » par le gouvernement chinois. Les moines bouddhistes, bravant les autorités, ont interpellé les journalistes, affirmant que leurs responsables avaient été enfermés et substitués par des Chinois. A quelques kilomètres de son Tibet natal, le Dalaï Lama s’époumone à demander la paix… mais refuse toujours l’idée d’un boycott des jeux olympiques.


La peine de mort en Chine : la grande nébuleuse

Personne ne dispose de chiffres précis sur l’application de la peine de mort en Chine mais Amnesty International estime que ce pays exécute chaque année plus de condamnés que le reste du monde, parfois pour des délits mineurs, comme le vol de carte de crédit. En 2004, 5000 personnes y auraient été exécutées.

En 2007, le champ d’application de la sanction capitale en Chine a été révisé sous la pression des Jeux olympiques mais les chiffres ne sont toujours pas publiés. La Chine resterait, à l’aube de l’un des plus grands rendez-vous de son histoire, le pays qui exécute le plus grand nombre de condamnés dans le monde.


Pour en savoir plus :

La peine de mort en Chine
www.revoltes.org/chine.htm

La peine de mort en Asie
www.revoltes.org/peine-de-mort-asie.htm



En plus :
La victime d'un homme exécuté réapparaît (17 juin 2005)

La peine de mort dans le monde :

> Pays abolitionnistes
> Pays abolitionnistes pour les crimes de droit commun
> Pays abolitionnistes en pratique (pas d'exécution depuis plus de 10 ans)
> Pays appliquant un moratoire sur les exécutions
> Pays maintenant la peine de mort et procédant à des exécutions




 

Revoltes.org Portail d'information sur la peine de mort / www.revoltes.org / @contactez-nous